Du blé, même la Murgia pourra exploiter les hectares «au repos» pour réduire la dépendance vis-à-vis des pays étrangers

Avec les interventions extraordinaires décidées par la Commission européenne pour cultiver davantage en 2022 , la culture de plus de 100 000 hectares de terres en jachère peut également être garantie dans les Pouilles , laissées en jachère en raison d’une rentabilité insuffisante, des attaques de la faune et de la sécheresse pour augmenter la production supplémentaire de blé dur pour les pâtes, de blé tendre pour faire du pain et de maïs pour les fermes. C’est ce qu’affirme Coldiretti Puglia, en référence à la publication au Journal officiel du décret du ministère de l’Agriculture qui met en œuvre la décision d’exécution de la Commission européenne sur la dérogation pour les terres en jachère en 2022 :

Il sera possible d’augmenter la culture du blé dur – dit Coldiretti Puglia – avec les semis d’octobre et de novembre, mais entre-temps, dans la campagne actuelle, la production de blé a coûté aux agriculteurs des Pouilles jusqu’à 600 euros de plus par hectare en raison de la flambée des coûts de l’énergie causée par l’effet d’avalanche de la guerre en Ukraine après la crise engendrée par la pandémie de Covid, qui se traduit en cascade des semences au diesel jusqu’aux engrais, selon l’analyse de Coldiretti Puglia, qui met en lumière l’effusion de sang contre le Grenier d’Italie avec la nécessité d’interventions pour aider les entreprises face à des augmentations désormais insoutenables, à commencer par le secteur céréalier qui représente l’un des symboles de la situation difficile dans laquelle se trouve l’agriculture régionale.

Les superficies ensemencées – ajoute Coldiretti Puglia – pourraient encore doubler dès la saison prochaine, avec une production de blé qui doit se concentrer sur l’agrégation, s’appuyer sur des services adéquats et viser une qualité toujours plus élevée, en pariant exclusivement sur des variétés fines,désormais reconnu mondialement Le transfert du blé vers la Russie est un coup dur pour l’économie qui touche aussi directement l’Union européenne dans son ensemble où – précise la Coldiretti régionale – le niveau d’autosuffisance de la production communautaire varie de 82% au blé dur destiné pour les pâtes à 93% pour le maïs destiné à l’alimentation animale jusqu’à 142% pour le blé tendre destiné à la panification selon l’analyse de la Coldiretti sur les dernières perspectives de la Commission européenne qui souligne l’importance d’investir dans l’agriculture pour réduire la dépendance vis-à-vis de l’étranger et ne pas se soumettre au chantage alimentaire.

L’Italie est obligée d’importer des matières premières agricoles en raison des bas salaires versés aux agriculteurs qui ont été contraints de réduire la production nationale de maïs de près d’un tiers au cours des 10 dernières années au cours desquelles même un champ de blé sur cinq a disparu avec la perte de près de un demi-million d’hectares cultivés car de nombreuses industries de la myopie ont préféré continuer à acheter de manière spéculative sur le marché mondial pendant des années, profitant des prix bas des dernières décennies. Pour chaque euro dépensé par les consommateurs en produits alimentaires frais et transformés, seuls 15 centimes reviennent en moyenne aux agriculteurs mais si l’on ne considère que les produits transformés, la rémunération à la campagne tombe en moyenne à seulement 6 centimes, selon une analyse Coldiretti basée sur Ismea Les données.

Être plus pénalisé avec la plus grande augmentation en pourcentage des coûts actuels – poursuit Coldiretti Puglia – sont précisément la culture des céréales, du blé au maïs, qui sont utilisées par le pays en raison de l’explosion du coût du diesel, des engrais et des semences et de l’incertitude sur les prix de vente avec des prix à la merci de la spéculation du marché. La baisse des récoltes provoquée par l’augmentation des coûts – souligne la Coldiretti Puglia – risque d’accroître la dépendance vis-à-vis de l’étranger pour les approvisionnements agroalimentaires avec l’Italie qui est déjà obligée d’importer 64 % du blé pour le pain, 44 % de celui nécessaire pour les pâtes, mais aussi 16% du lait consommé, 49% de viande bovine et 38% de viande porcine, sans oublier qu’avec les cultures nationales de maïs et de soja, indispensables à l’alimentation animale, seuls 53% et 27% des besoins italiens sont couverts, respectivement, selon l’analyse du Centro Studi Divulga. Les meilleures variétés de blé dur sélectionnées – conclut Coldiretti Puglia – d’Emilio Lepido à Furio Camillo, de Marco Aurelio à Massimo Meridio jusqu’à Panoramix et Maiorca, sont cultivées par des agriculteurs du territoire des Pouilles qui produit plus d’un quart de l’ensemble de l’Italie blé dur. Le tableau:

 

POUILLES

2020

2021

PRODUCTION DE CÉRÉALES

superficie totale – hectares

production totale – quintaux

superficie totale – hectares

production totale – quintaux

    Blé tendre

15000

402800

7100

233000

    blé dur

344300

9904500

343500

9718500

    orge

22350

549000

22050

550000

    L’avoine

24650

562400

24550

564400

    maïs

840

52300

835

53500

    sorgho

100

4000

100

4000

    autres céréales

6040

126800

6090

133810

TOTAL

413280

11601800

404225

11257210

 

  • Traitement Coldiretti Puglia sur la source de données Istat

 

Bari, le 1er juin 2022

Concernant le blog VideoAndria.com , nous vous rappelons qu’il est possible de recevoir toutes les actualités en temps réel de Telegram en vous abonnant à l’adresse suivante > https://t.me/andriabarlettatrani < depuis Instagram à l’adresse suivante > instagram. com/andriapuglia < ainsi que de Facebook en cliquant « j’aime » sur > Facebook.com/VideoAndriaWebtv < et de Twitter à l’adresse suivante > twitter.com/videoandria <. De plus, via Telegram, il est possible de nous envoyer des rapports en temps réel, même avec des vidéos et des photos. Il est aussi possible de nous écrire via Whatsapp pour nous envoyer des reportages également avec photos et vidéos en cliquant ici et de s’abonner au groupe pour recevoir nos liens en cliquant ici . Nous vous rappelons également que vous pouvez suivre tous nos tweets sur https://twitter.com/videoandria . Les mises à jour de VideoAndria.com sont également sur linkedin.com/company/andrianews et sur https://vk.com/andrianews .

Ricordiamo che è possibile ricevere tutte le news in tempo reale dall'app gratuita Telegram iscrivendosi al seguente indirizzo: https://t.me/andriabarlettatrani. Sempre attraverso Telegram è possibile inviarci segnalazioni in tempo reale anche con video e foto. Ricordiamo inoltre che cliccando "MI PIACE" sulla Pagina Facebook.com/VideoAndriaWebtv è possibile seguire tutte le news da Facebook. E' possibile scriverci anche via Whatsapp per inviarci segnalazioni anche con foto e video cliccando qui ed iscriversi al gruppo per la ricezione dei nostri link cliccando qui. Ricordiamo, inoltre, che è possibile seguire tutti i nostri tweet all'indirizzo https://twitter.com/videoandria. Gli aggiornamenti di VideoAndria.com sono anche su linkedin.com/company/andrianews e su https://vk.com/andrianews.